A 105 ans, exploit cycliste de Robert Marchand

Article paru le 5 janvier 2017 dans Ouest-France, par Audrey Mercurin.

Ouest-France du 5 janvier 2017

Entendu son propos à la radio : « Ce que j’ai fait, tout le monde peut le faire ! »… Il serait intéressant de connaître son hygiène de vie dans le détail.

Cet exploit est largement relayé sur la Toile…

On peut par exemple y lire ceci, sous la plume de Pierre Carrey dans Libération (voir ici) :

Le fait majeur de Robert Marchand : simplement d’être en vie et en bonne santé. C’est beaucoup pour cet homme pétillant et, paraît-il, très sympathique. C’est insignifiant pour les autres. A moins que cette parodie athlétique ne révèle une vision viciée de notre rapport à la mort et au sport.

Bien pour lui, absurde pour nous ? pas tant que cela, mais la phrase qui suit le confirme : d’une part ce n’est absolument pas absurde, d’autre part, cela nous renvoie à notre responsabilité individuelle et collective de nous maintenir en excellente santé très longtemps.

Je reste convaincu que cela n’est pas réservé à une élite.

Une réflexion sur « A 105 ans, exploit cycliste de Robert Marchand »

Les commentaires sont fermés.