Archives de catégorie : Recettes

Le thé vert

J’ai mis beaucoup de temps pour adopter et apprécier ce type de thé. Il faut d’abord savoir que le thé vert est alcalin alors que le thé noir est acide (légèrement). C’est donc déjà une excellente raison pour le préférer ! (voir la page sur l’équilibre acido-basique ici.)

Ensuite, il doit être pris en dehors des repas, pour une question d’assimilation du fer qu’il empêche. C’est une contrainte… surtout si l’on travaille.

Enfin, il doit être préparé dans les règles de l’art pour en goûter les parfums. Ainsi, il faut une eau de source, ou filtrée, et une bouilloire thermostatée (la température d’infusion est comprise entre 65 et 75 °C, en fonction des types de thé), tellement plus pratique que de jongler avec de l’eau bouillante, de l’eau froide et un thermomètre ! Et utiliser une théière traditionnelle en argile pure, de type Kyusu (voir ici), pas une imitation contenant des déchets… ce qui représente un prix. Et comme elle s’imprègne à la longue, il vaut mieux rester dans les mêmes types de thé…

Ce type de théière est finalement intéressante car elle a un meilleur « rendement » vu que les feuilles sont immergées dans la théière et non pas enfermées dans un filtre. L’entrée du bec verseur est équipée d’un filtre, qui n’est pas aussi fin qu’un filtre amovible, ce qui fait que des mini-particules de feuilles finissent par atterrir dans la tasse ! mais au final, ce n’est pas bien gênant.

Il faut aussi prendre son temps pour le goûter. Et humer le parfum des feuilles mouillées. Et le regoûter, 2 fois, 3 fois… en rajoutant de l’eau chaude et en faisant varier le temps d’infusion.

Le thé est riche vitamines C et beaucoup d’autres choses, comme expliqué ici.

J’utilise essentiellement du Sencha biologique, de Chine en semaine, du japon en fin de semaine. Le dimanche, c’est un Gyokuro, là c’est le luxe car il s’agit d’un thé poussé à l’ombre… Et c’est donc en milieu de matinée.

Evidemment, un bon thé vert a un coût  mais l’utilisation d’une Kyusu est finalement intéressante car on infuse plusieurs fois… et on fait durer le plaisir !

Le thé Matcha

C’est un thé vert très finement pulvérisé, que l’on boit entier, sans filtrage.  C’est une bombe, détox et antioxydante !

Je ne puis que vous conseiller de lire cette page, avant de franchir le pas. Visez une haute qualité, quitte à en boire peu…

Mélange 9-5-1

Informations recueillies auprès de Catherine Le Tacon (voir ici), dans le cadre d’une activation de notre système immunitaire (voir ).

Il s’agit des proportions du mélange d’épices suivant :

  • 9 volumes de curcuma en poudre
  • 5 volumes de gingembre en poudre
  • 1 volume de poivre noir finement moulu et tamisé

Pourquoi un tel mélange ? Pour l’optimisation des effets bénéfiques du curcuma, car le curcuma seul n’est que peu absorbé par le système digestif. Il doit être associé à du gingembre et du poivre, ainsi qu’à un corps gras, car les composants actifs du curcuma (curcuminoïdes) sont liposolubles.

Achetez le curcuma et le gingembre en vrac en magasin de produits biologiques, ainsi que du poivre de bonne qualité que vous moudrez finement dans votre moulin à café et tamiserez dans une fine passoire. Mélangez les 3 ingrédients dans un bocal qui permette de brasser efficacement, et énergiquement puis transvasez dans des petits récipients à épices.

A noter :

  • Pour avoir un effet notable sur une inflammation significative, il faudra consommer plusieurs grammes de ce mélange par jour, entre 5 et 10 grammes, divisé en 4 ou 5 prises.
  • Ce mélange a un effet fluidifiant sur le sang, si vous prenez des anticoagulants ou si vous vous apprêtez à subir une intervention chirurgicale, ne prenez pas ce mélange.
  • Ce mélange n’est pas fait pour vous si vous avez des inflammations digestives. Ou alors il faudra diminuer ou éliminer le poivre, et diminuer la quantité de gingembre. Le poivre peut aggraver les choses. Evitez si vous avez des problèmes d’hémorroïdes. Evitez si vous avez actuellement une infection entérique.
  • Ce mélange tache. Si vous ne voulez pas teindre votre nouveau chemisier blanc en orange, n’oubliez pas le tablier.

Ce mélange crée-t-il les problèmes de porosité intestinale ? 

On parle beaucoup de porosité ou hyperperméabilité intestinale de nos jours. L’alimentation moderne a en effet tendance à créer une inflammation constante de la muqueuse du grêle qui laisserait passer des molécules non-digérées, et ceci créerait une inflammation constante et des perturbations de l’immunité.

Pas de doute, le poivre va créer une hyperperméabilité, mais temporaire, c’est comme cela qu’il permet une meilleure pénétration du curcuma ! De même pour certaines autres épices tant vantées pour leurs propriétés. Rien de chronique ni d’inquiétant. Le poivre a été utilisé pendant des millénaires dans les différentes traditions du monde (médecine ayurvédique en particulier) afin d’améliorer l’efficacité digestive, la fonction gastrique en particulier. De plus, le curcuma calme l’inflammation par contact et fait partie du mélange.

Recette du « Chai 9-5-1 »

Le chai 9-5-1 vous permettra de prendre le mélange en évitant de vous lasser trop rapidement du goût.

Versez 200 ml à 250 ml de lait d’amande dans une casserole. Rajoutez-y 1 à 2 bonnes cuillères à soupe de crème de coco pour les lipides (lait de coco concentré que vous trouvez facilement dans le commerce). Dosez bien afin de ne pas vous écoeurer non plus.

Placez une ou deux cuillères à soupe bombées du mélange 9-5-1. Rajoutez un peu de miel ou de sirop d’érable. Faites chauffer jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.

Voir les articles dérivés de ce mélange :

  • l’infusion du matin :
  • le lait d’or : ici