Falafels à la libanaise

Cette recette a été élaborée dans le cadre des ateliers de cuisine verte et saine à la Biocoop de Lannion, avec Tim Lipouz. Voir infos et liste des recettes ici.

Prix :

3 €/personne

Temps :

30 mn (hors temps de trempage)

Matériel nécessaire :
  • 1 robot-mixeur ou 1 moulin à râper manuel muni d’une lame à trous fins
Ingrédients pour 1 personne :
  • 30 g de pois chiches secs
  • 1 cuillère à café de tahin (purée de sésame)
  • 1 cuillère à café d’herbes fraîches ou sèches ou d’algues déshydratées
  • 1 pincée de sel (sauf si le tahin est déjà salé ou que les algues le sont)
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de graines de cumin moulues (facultatif)
  • 1 pincée de graines de sésame (facultatif)
Étapes :
  1. Laisser tremper les pois chiches pendant 24 h min. Changer l’eau aumoins 1 fois (cela élimine des déchets azotés = purine)
  2. Au terme des 24h, égoutter les pois chiches et faire sécher sur un plateau entre 2 feuilles de papier absorbant ou un torchon. L’important est qu’ils soient parfaitement secs pour l’étape suivante !
  3. Ensuite, les broyer soit au robot-mixeur soit au moulin à râper avec la grille à petits trous. On souhaite obtenir une texture granuleuse, pas une purée ou une farine
  4. Mélanger à présent les pois chiches broyés avec les autres ingrédients : la cuillère de tahin, le sel, le cumin, les herbes… Le mélange obtenu doit être pâteux sans coller trop aux doigts de façon à former des boulettes solidaires qui vont se tenir à la cuisson
  5. Former les boulettes à l’aide de vos mains, de cuillères ou l’idéal est une cuillère libanaise à falafels spéciale avec la forme de palet. On doit s’assurer qu’elles seront parfaitement compactes pour rester en forme
  6. Cuire dans la casserole ou la poêle à fond épais dans un fond d’huile, ne remplissez pas d’huile comme dans une friteuse, au besoin on retourne le falafel pour qu’il cuise uniformément des 2 côtés. Retourner régulièrement pour s’assurer que la cuisson est homogène, on arrête quand les 2 faces sont juste à peine brunies. On n’attend pas que ça brûle !
  7. Servir chaud, encore croustillant à l’extérieur et tendre à l’intérieur, accompagné de sarrasin décortiqué à la vanille par exemple cuit avec du potimarron et des feuilles de chou ou de bettes cuites à l’étouffée (à part)