Gnocchis à la patate douce

Cette recette a été élaborée dans le cadre des ateliers de cuisine verte et saine à la Biocoop de Lannion, avec Tim Lipouz. Voir infos et liste des recettes ici.

Les gnocchis jaunes sont à la farine de petit épeautre et patate douce ; ceux de couleur verte sont à la farine de sarrasin et potimarron.

Le choix du menu de réveillon peut être sujet à des débats animés au sein d’une famille ou d’un groupe de personnes. Surtout quand les végétariens ou végétaliens tentent un renversement des habitudes établies. Il faudra alors faire preuve d’un grand tact… Plusieurs cas de figure sont possibles, premièrement le groupe fait preuve d’ouverture et accepte l’option végétale avec cœur joie ! C’est l’idéal mais malheureusement le moins courant. Deuxièmement, l’idée de changer les habitudes qui remontent à très loin (il y a moins d’un siècle que les protéines et graisses animales sont autant omniprésentes) bouleverse les esprits et suscite des réactions négatives voire le rejet. C’est le cas dans bien des familles où les végétariens ou végétaliens, détenteurs du changement, vont devoir soit fêter le réveillon de leur côté ou bien amener leur repas… Pourquoi ne pas trouver une solution qui arrangera tout le monde ?

Pourquoi ne pas suggérer au groupe qui se retrouve de se passer de viande et de produits animaux au moins le temps de ce repas, la plupart des gens mangent de la viande tous les jours, deux fois par jour pour certains, que représente un seul repas sans animaux dans l’année ? Pas grand-chose, mais lorsque l’on touche aux habitudes alimentaires, on touche à l’affect… Alors, pour trouver le compromis juste, vous pourrez proposer ce soir-là une alternative Végé que tout le monde pourra goûter et qui ne laissera pas les végétariens sur leur faim… Cette expérience, si elle s’avère positive et si le goût est au rendez-vous, laissera une graine dans les esprits de vos invités, elle germera petit à petit et fera son chemin. On peut aborder des sujets tels que la santé humaine et la diminution des maladies grâce aux régimes végétaux, celui de la maltraitance animale ou celui de la préservation de l’environnement en diminuant nos consommations de viande mais un des meilleurs arguments reste le goût. Alors mettons nous en cuisine !

Gnocchis à la patate douce
Prix :

3 €/personne

Temps :

45 mn

Matériel nécessaire :
  • 1 casserole
  • 1 poêle
Ingrédients pour 1 personne :
  • 100 g de patate douce
  • 70 g de farine de petit-épeautre
  • 1 cuillère à café de fécule (maïs, tapioca, pomme de terre…)
  • sel, poivre
  • Curcuma
  • huile d’olive (vierge extra de 1ère pression à froid si possible)
Étapes :
  1. Couper la patate douce en petits morceaux puis la cuire dans une casserole avec un fond d’eau (pas trop)
  2. Cuire jusqu’à ce que la patate douce soit prête à être réduite en purée
  3. Enlever le jus de cuisson restant (garder le pour la soupe !) et à l’aide d’une cuillère à soupe écraser pour obtenir une purée soyeuse
  4. Saler, poivrer et éventuellement rajouter le curcuma, ça donnera une couleur lumineuse aux gnocchis
  5. Ajouter la fécule puis 60 g de farine et enfin gardez un peu de farine de côté pour la suite
  6. Faire une pâte avec tous les ingrédients, on doit obtenir une pâte plus souple que la pâte à pain
  7. Former deux pâtons à partir de la boule, on va rouler chacun du bout des doigts pour former un boudin régulier ni trop fin, ni trop épais
  8. On découpe ensuite des morceaux de 2 cm de longueur pour environ 2 cm de diamètre avec un couteau. Ensuite on les roule de nouveau sous la paume de la main sur le plan de travail fariné, on doit arriver à des mini-boudins de 4 cm de longueur et de 1 cm de diamètre (approximativement !)
  9. Faire bouillir de l’eau dans une casserole et faites cuire les gnocchis en plusieurs fois s’il y en a trop pendant 10 mn environ
  10. Une fois cuit, retirer de l’eau avec une écumoire puis laisser sécher quelques instants
  11. Faire revenir à la poêle avec de l’huile d’olive et servez chaud avec une sauce au lait de coco, au curcuma et du thym, romarin ou sarriette
Variante :

On peut remplacer la patate douce par le potimarron et le petit-épeautre par le blé noir… Carte blanche sur la sauce, amusez vous !