Houmos (ou « houmous »)

Le houmous est une préparation culinaire du Proche-Orient, composée notamment de purée de pois chiches et de tahiné (purée de sésame). Il s’agit d’un plat typique de la cuisine arabe, juive, et levantine (définition Wikipedia).

Cette recette a été mise en oeuvre dans un atelier de cuisine verte animé par Pascale Gourdon, voir ici.

Houmos
Houmos

Ingrédients pour 4 personnes :
  • pois chiches cuits : 400 g
    ou mieux : 200 g de pois chiches secs
  • tahina (purée de sésame) : 2 cuillères à soupe
  • huile d’olive : 2 cuillères à soupe
  • jus de citron : 1/2 cuillères à soupe
  • persil ou ciboulette ou coriandre
  • sel, poivre
  • aïl : 1 à 2 gousses
  • cumin en poudre : 1/2 cuillère à café (facultatif)
  • en accompagnement :
    • tranches de pain toastées,
    • carotte (ou autre légume), coupée en bâtonnets
Préparation :

Si l’on préfère cuire soi-même les pois chiches : tremper 24 h dans beaucoup d’eau, rincer plusieurs fois, égoutter.

Il est possible aussi de les faire germer pendant 2 journées, après le trempage. Ils n’en seront que plus digestes !

Cuisson : 2 h à gros bouillon, sans sel mais avec de l’algue Kombu. Ecumer au fur et à mesure la mousse. A la fin, ne pas jeter l’eau de cuisson !

Rincer les pois chiches afin d’ôter leur peaux (qui peuvent être irritantes pour les intestins fragiles) ; garder l’eau du bocal si pois chiches acheté cuits (eau de cuisson).

A l’aide d’un mixeur plongeant, mixer les pois chiches accompagnés du jus de citron, la tahina, l’aïl écrasé (ou rapé) et l’huile d’olive. Puis rajouter 4 cuillères à soupe du jus de cuisson des pois chiches. Ajouter sel, poivre et cumin. Bien mélanger puis goûter la préparation pour ajuster l’assaisonnement et l’onctuosité (+ ou – de tahina, de sel, de citron…).

Service :

En toasts : sur des tranches de pain grillées tièdes. Parsemer d’un hachis de persil ou de coriandre fraîche. Servir à l’apéritif ou en entrée, accompagné d’une salade verte.

A l’apéritif, présenté dans un joli bol et accompagné de bâtonnets de légumes crus (carottes, courgettes, céleri, feuilles d’endive, fleurs de choux-fleur, etc.).

Variante : pour alléger la préparation, il est possible de remplacer une partie de la tahina par du fromage blanc, ou de la crème fraîche, ou du tofou soyeux.

Remarque : cette recette est encore meilleure quand elle est préparée un jour à l’avance !

Cette recette a également été proposée en juillet 2016, sous une forme légèrement différente… Voir ici.

Pour compléter :

Ne manquez pas d’écouter cette émission d’Alain Kruger « On ne parle pas la bouche pleine » ici sur France-Culture le 25 février 2018, avec comme invitée Hind Tahboub, chef palestinienne à domicile. Vous y apprendrez bien des choses, dont sa recette du houmous !…

Le magnifique houmous de Hind Tahboub !

Et voici la recette sympa de Tiphaine, ici.

Autre émission « Les bonnes choses » de Caroline Broué sur France-Culture, en janvier 2020, consacrée au pois chiche, ici. J’y ai noté que l’ajout de bi-carbonate de soude pendant la cuisson permettait de dissoudre la peau…

2 réflexions sur « Houmos (ou « houmous ») »

Les commentaires sont fermés.