Inspirations végétales pour un Noël gourmand !

Cet ensemble de petites recettes a été élaboré dans le cadre des ateliers de cuisine verte et saine à la Biocoop de Lannion, avec Tim Lipouz. Voir infos et liste des recettes ici.

Les fêtes de Noël de nos jours riment souvent avec repas interminables et excès en tous genres… Plutôt que de trouver du plaisir dans l’abus pour ensuite avoir le foie et le corps en peine, je vous propose de changer de registre en explorant les possibilités qu’offre la cuisine végétalienne.

C’est une cuisine où l’on découvre beaucoup de saveurs même après des années d’expérience ! C’est également une approche qui permettra de jouer avec les couleurs pour composer des plats et des assiettes toujours plus créatives et vivantes… Côté santé, pas de problèmes ! Terre-Mère a pensé à tout en octroyant aux végétaux une grande richesse nutritive. Les légumineuses pour nous apporter les fameuses et si indispensables protéines, les céréales pour nous fournir les glucides (sucres lents) et les fruits secs oléagineux pour les précieux lipides (les graisses). Ensuite les légumes, les fruits, les champignons et les algues vont nous offrir leurs sels minéraux, leurs vitamines et leurs oligo-éléments nécessaires à l’organisme. Il n’y a donc aucun soucis à se faire pour les carences, la tendance étant plutôt à l’excès qu’au manque ! Vous êtes prêt à ouvrir votre cahier d’inspiration végétale ? Prêt à sacrifier le foie gras pour le tartare de tournesol germé ? Je vous emmène vers de nouvelles saveurs dans la joie et la bonne humeur !

Blinis de sarrasin et riz complet
Matériel nécessaire
  • bilig ou poêle à crêpes
  • spatule
Ingrédients pour 10 personnes
  • 200 g de farine de blé noir (sarrasin)
  • 200 g de farine de riz complet
  • 10 g de gros sel
  • 1 cuillère à café (soit 4 g) de levure déshydratée (marque « Priméal »)
  • 1 cuillère à soupe de graines d’aneth
  • 600 ml d’eau tiède (35 °C)
Etapes
  1. Faire chauffer l’eau et la retirer lorsqu’elle est tiède (35 °C) puis lui adjoindre le sel, la levure, bien mélanger
  2. Une fois mélangé, ajouter les farines (peu importe l’ordre) et les graines d’aneth
  3. Une fois que l’on obtient la texture d’une pâte à crêpes en un peu plus épaisse, on couvre et on laisse reposer près d’une source de chaleur pour maintenir la température égale (nécessaire pour l’activation des levures)
  4. Une fois que la pâte est bien gonflée, on peut lui rajouter de l’eau si elle est trop épaisse et on les cuit comme des crêpes que l’on verse en petites tâches sans les étaler !
    Important : le feu sera moyen, surtout pas trop fort, ni trop faible !
Variante

On peut remplacer le sarrasin ou le riz par de la farine de pois chiches ou encore de maïs. On peut enlever les graines d’aneth et mettre du curcuma, du cumin…

Confit d’oignons et de figues sèches façon chutnay
Matériel nécessaire
  • casserole
Ingrédients pour 5 personnes
  • 300 g d’oignons
  • 100 g de figues sèches (calabacita ou autres)
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre
  • 3 cuillères à soupe de sucre rapadura
  • 1 pincée de sel, de poivre, de baies roses ou de piment de Cayenne (fort) ou d’Espelette (doux)
Etapes
  1. Mettre les figues sèches à tremper dans l’eau tiède pendant une heure au moins, pour qu’elles regonflent bien !
  2. Equeuter les figues, émincer finement les oignons, réserver
  3. Faire cuire les oignons sans couvercle pendant une dizaine de minutes, sans sel. Ce qui permettra aux matières soufrées de s’en aller…
  4. Une fois qu’ils sont suffisamment réduits, on rajoute les figues réhydratées puis émincées, le vinaigre, le sucre, le sel, le poivre et les autres épices
  5. On laisse le tout mijoter avec un couvercle pendant au moins 20 mn à feu très doux…
  6. Le confit est prêt lorsque les oignons sont devenus totalement translucides et fondants en bouche et lorsque les figues se sont délitées pour se confondre parfaitement avec l’oignon
Conseils gourmands

Sur des blinis de sarrasin et surplombé de graines germées, c’est la surprise assurée !

Les graines germées se préparent au moins 3 jours à l’avance.

Associé à un fromage végétal comme celui aux amandes (voir ci-après), ce confit d’oignons est délicieux !

Tartinade à l’amande et aux fines herbes
Matériel nécessaire
  • robot mixeur ou mixeur-plongeur
Ingrédients pour 5 personnes
  • 200g d’amandes décortiquées
  • 1 cuillère à soupe de fines herbes sèches ou une bonne poignée d’herbes aromatiques fraîches (persil, coriandre, fenouil, ciboulette pour les fraîches, sarriette, romarin, origan ou algues en paillettes pour les sèches)
  • 2 cuillères à soupe de sauce tamari
  • 6 cuillères à soupe d’eau
  • 4 cuillères à soupe d’huile végétale vierge extra de 1ère pression à froid
Etapes
  1. Pour commencer, mettre l’eau assez chaude (90 °C) sur les amandes décortiques dans un saladier, puis attendre au minimum 1 h (on peut laisser tremper la nuit)
  2. Ensuite, il faut les émonder, c’est-à-dire enlever la peau fine qui part aisément après pré-trempage. On peut aussi acheter des amandes déjà émondées mais cela coûte bien plus cher…
  3. Puis on place tous les ingrédients (amandes, eau, huile, sauce tamari, herbes fraîches ou sèches) soit dans le bol du robot-mixeur soit dans un saladier et on broie le tout avec le mixeur
  4. Si c’est trop sec, rajouter un peu d’eau ou de l’huile
Variante

La variante consiste à faire un vrai faux-mage moulé de la manière suivante : au moment où l’on mixe tous les ingrédients, vous allez rajouter 1 cuillère à soupe d’aga-agar, soit environ 2 g.

Ensuite, prendre une casserole et faire chauffer ce mélange jusqu’à ébullition. Si le mélange est trop épais, rajouter un peu d’eau. Puis une fois bien chauffé, versez le mélange dans un ramequin ou un autre moule ayant la forme que vous voudrez donner à votre fromage.

Laisser le tout refroidir et démouler soigneusement dans une petite assiette. A servir saupoudré d’un peu de poivre ou d’autres herbes, vous surprendrez vos convives qui le confondront avec un vrai fromage !