Renoncements…

Une transition alimentaire passe par un certain nombre de choses auxquelles il est bon – pour ne pas dire nécessaire – de renoncer. Pas forcément glamour car cela exige un réel effort sur soi !

Allez, c’est parti… liste non exhaustive !!!

Parmi les objets :
  • l’omniprésent four à micro-ondes, qui tue vitamines et enzymes, déforme les minéraux…
  • la cocotte minute, qui monte entre 140 et 220°C, en fonction de la pression
    → ou bien sans utiliser la soupape, ce qui la transformera en cuit-vapeur où la température est limitée à 95°C
  • les poêles au Téflon
    → sauf si en très bon état et de bonne qualité…
  • le barbecue standard, horizontal
    → un barbecue devrait être vertical, façon grille-pain !
    → essayez la cuisson vapeur, tellement plus savoureuse, y compris pour les viandes !
Attention danger...
Attention, énorme danger…
Parmi les aliments :
  • la viande rouge, à cause de l’acide urique, nos reins ne sont pas taillés pour
    → préférer la viande blanche, limitée à 2 fois par semaine, le poisson (les petits à cause des métaux lourds…), limité aussi à 2 fois par semaine
  • la charcuterie, surtout industrielle (incluant des nitrites, probablement cancérigènes, voir ici)
    → préférer la charcuterie authentique d’animaux sains et avec parcimonie, vu que c’est quand même une viande lacto-fermentée, donc malgré tout non dénuée d’intérêt
  • l’alcool, pas vraiment indispensable à la vie (sauf à la vie sociale ?…)
    → sauf à se limiter à un verre par jour, rouge et sans sulfites bien sûr (action sur les sinus…), lire ici et les avis du Pr Joyeux
  • tous plats industriels préparés, salades toutes préparées en sachets, biscuits apéritifs
    → préférer les plats préparés à partir de produits sains et locaux
  • les margarines, les huiles raffinées, les beurres non crus
    → préférer les huiles végétales de haute qualité, le beurre cru
  • les laitages de vache, sauf les yaourts
    → préférer les laitages de petits animaux : chèvre, brebis… on n’est pas des veaux !!!
    → lisez cet article (plus ceux associés) sur les laitages ici
  • le pain blanc (problématique du gluten), les pains complets non biologiques
    → préférer le pain complet et obligatoirement bio (à cause des très nombreux traitements du blé), de préférence avec des farines de blés anciens (petit-épeautre) et au levain
  • par voie de conséquence : les pâtes et les pizzas…
    (c’est pas cool, je sais…)
  • les sucres raffinés – acidifiants – et tout ce qui en contient (confitures, pâtisseries…), voir l’article « Sucre, l’amère vérité » ici.
    → préférer le sucre brut (rapadura, sucre de coco), et le miel de pays (légèrement alcalinisant, voir cependant cet article fort intéressant ici…) !
    → d’une façon générale, on mange trop et trop de sucre en particulier, parmi lesquels il ne faut pas oublier les amidons des céréales qui sont des sucres complexes
  • le sel… eh oui ! surtout qu’on en mange beaucoup trop, d’après Que Choisir de février 2017, nous n’en avons besoin que de 2 g par jour, et nous en ingérons 9 g par jour en moyenne ! Avec pour conséquences : hypertension, AVC, fuites de calcium dans les urines…
  • le café 10 fois par jour (le café est acidifiant…)
    → préférer le thé vert, alcalinisant, mais en dehors des repas car il empêche l’assimilation du fer (voir ici)
  • les sodas au coca, extrêmement acides !
  • toutes viandes d’animaux ayant été gavés d’antibiotiques, lesquels ne peuvent qu’impacter négativement notre biote intestinal et donc notre système immunitaire…
  • les sauces, préférer une très bonne huile végétale de première pression à froid
    → Au fait, savez-vous qu’il faut absorber 3 à 4 cuillères à soupe d’huile végétale par jour ?…
  • les cuissons trop fortes
    → la cuisson vapeur est tellement meilleure, y compris pour les viandes !
    → la cuisine al dente au wok est très bien à condition d’y être dessus pour brasser les légumes continûment, évitant qu’ils ne restent en contact prolongé avec le fond très chaud
    → il ne faut pas oublier de consommer aussi des légumes crus
  • les associations d’aliments « foireuses », du genre protéines fortes (viandes, poissons, etc.) et farineux forts (riz, pâtes, céréales, pain complet, etc.) dans le même repas
    → lisez avec attention cet excellent article de Corinne Sudrie ici

Bref, stop à la malbouffe !!!

GD6_5780

Un principe simple : il vaut très largement mieux sauter un repas que de s’exposer à manger de la m.e.r.d.e.

Lisez cet article sur le régime hypotoxique du Dr Seignalet ici !

  • quant aux produits de soins corporels, il faut vraiment éviter les savons antibactériens, la peau est notre première surface d’échanges avec l’extérieur, elle est couverte de bactéries qui sont bien à nous et nous protègent (elles font partie de notre système immunitaire), on n’en a pas conscience ! Pareil pour les shampoings. Du reste, nos cheveux ne doivent ni graisser d’un jour à l’autre, ni être secs et cassants, tout ceci étant signe d’un profond dérèglement intérieur. Enfin, renoncez à la piscine et son eau chlorée ! il est même très pertinent d’installer un filtre contre le chlore dans sa cabine de douche. Voir l’article sur l’hygiène corporelle ici.
Parmi les attitudes :
  • il faut renoncer aux grignotages, sauf pauses en milieu de matinée et d’après-midi pour déguster un fruit (les fruits sont digérés en à peine 30 mn ; si on les ingère en fin de repas, ils patientent et fermentent dans l’estomac…)
    → il ne faut pas nécessairement manger moins (quoique…), mais certainement manger moins souvent !
  • renoncer à se gaver même si le contexte y encourage (fête…) on peut avoir autant de plaisir à manger léger et en sélectionnant bien ses mets lors d’un repas entre amis, on n’est pas obligés de tout goûter !
    → il ne s’agit pas de se couper d’un point de vue social, ceci il est vrai, est un point délicat
    → il est reconnu que pour vivre longtemps, il faut commencer par… manger moins !
  • le soir : renoncer aux gros repas, aux aliments lourds, à toute viande ou charcuterie
    les sucs digestifs sont nettement moins abondants le soir, et le foie a un travail de détoxication important à effectuer la nuit
  • renoncer à manger tard le soir
    → l’heure idéale se situe entre 18 et 19 h, en cela, les Anglo-Saxons ont raison !
  • renoncer à la flemme de se bouger, chaque jour, même si la météo n’est pas engageante !
  • renoncer aux écrans, quels qu’ils soient, une heure avant le coucher
  • peut être le plus important : renoncer à l’arrogance, au ressentiment, à la jalousie, car c’est à soi-même – et à son système digestif en particulier – que l’on fait beaucoup de mal, en premier
Le plus dur ?…

Que pensez-vous qui soit le plus dur parmi cette interminable liste ?

Il n’est pas si difficile de renoncer à tel ou tel produit dont on vient de comprendre la nocivité !

Il n’est pas si difficile de sortir pour se bouger, c’est la première flexion de la séance de gym qui peut coûter un petit peu, c’est le premier coup de pédale sur son vélo qui peut coûter, c’est aussi la paix que l’on accepte de répandre autour de soi qui peut coûter un petit peu, au départ. Juste un petit peu car le bénéfice est immédiat ! Même jeûner n’est pas si difficile, car une fois qu’on l’a bien compris et qu’on l’a programmé, eh bien… il n’y a rien à faire d’autre !

Non le plus difficile dans toute cette histoire, c’est… je vous le donne en mille… de se dire, à la fin de chaque repas :

Stop ! j’arrête de manger… j’arrive à satiété !!!

Là est la sagesse, là est la fine pointe de la santé recouvrée. Prise de conscience très « locale », pour ne pas dire localisée à soi-même…

Pour conclure d’une façon très positive !
Désert du sud de la Tunisie
Désert du sud de la Tunisie

Faut-il dès lors vivre en ermite dans le désert ? Non assurément ! mais bien plutôt se mettre, ensemble

… en route vers la sobriété heureuse !!! (Pierre Rabhi)
Pierre Rabhi, le 16 août 2015 à Lanrivain (22)
Pierre Rabhi, le 16 août 2015 à Lanrivain (22)

« Le chaos, c’est soit le désastre définitif, et on n’en sort pas.
Soit c’est la renaissance d’autre chose.
Nous sommes dans une phase de chaotisation générale, le modèle de société sur lequel on a tout fondé arrive à sa fin. »

« Il ne suffit pas de manger bio pour changer le monde. »

Propos de Pierre Rabhi à méditer… ainsi que ce qui suit… pour une prise de conscience élargie !

Ouest-France du 27 octobre 2016
Ouest-France du 27 octobre 2016

Interview de Pascal Canfin : « L’homme dévore son capital naturel« , à lire ici.

Une réflexion au sujet de « Renoncements… »

Les commentaires sont fermés.