Rythmes alimentaires

Sujet très intéressant !

Faut-il manger zéro fois par jour, une fois, deux fois, trois fois ? J’ai un peu tout essayé…

Zéro fois

Il s’agit donc bien sûr d’un jeûne. Le jeûne n’est pas un but en soi, mais un puissant moyen à notre disposition pour assainir notre organisme. Voir la page que j’ai consacrée à ce sujet ici.

Une fois

Là on est sur le jeûne intermittent, très pertinent dans certaines circonstances, assez facile à mettre en oeuvre, avec la souplesse du repas le midi ou bien le soir. Je penche plutôt pour le repas le midi, car la nuit le foie a un travail de détoxification à produire, à jeun c’est plus facile.

S’alimenter une fois par jour ne signifie pas que ce repas doit correspondre à la somme des 3 repas habituels !…

Le reste du temps, on peut boire, du thé vert le matin, un jus fruits et légumes au moment du repas sauté, la faim disparaît très vite avec un jus.

Deux fois

Option fort intéressante, celle que je pratique le plus souvent, en fait dès qu’il y a eu un repas trop copieux. Si c’est celui du midi, je saute le repas du soir, et si un repas trop copieux est prévu le soir, j’anticipe en sautant celui du midi qui précède, ce qui me permet d’aborder celui du soir, le dé-jeûner donc ! avec sérénité, grand plaisir, plus de détachement, moins de boulimie…

De fait, je pratique ce type de jeûne, que je qualifie volontiers de « repos intestinal » ! le dimanche soir, quasi systématiquement.

Trois fois

Le standard actuel, produit de conventions sociales, certes agréables mais pas forcément physiologiques !

La chrononutrition préconise de manger comme :

  • un roi le matin,
  • un prince le midi,
  • un mendiant le soir.

J’ai quelque temps pratiqué ce principe. J’en suis nettement revenu, préférant un petit dé-jeûner consistant mais sans plus, le matin (voir la recette de galettes de sarrasin ici), et un dé-jeûner bien consistant le midi. Et le soir, léger léger en prévision de la nuit et du travail du foie, car la production des sucs gastriques baisse beaucoup le soir par rapport au milieu de journée.

Le tempo

Le tempo doit être régulier, avec au minimum 4 h entre chaque repas, le repas du soir devant être tôt. Tout repas copieux devrait être suivi d’une bonne balade digestive ! Le rythme adopté devrait donc être en relation étroite avec l’activité physique.

Le soir la plage idéale du repas se situe entre 18 et 19 h.

Le grignotage est exclu pour des raisons physiologiques (que j’expliquerai une fois que j’aurai retrouvé l’information…).

Cela étant, les pauses en milieu de matinée et d’après-midi (moments d’hypoglycémie) sont idéales pour la consommation de fruits, qu’il vaut mieux éviter d’absorber à la fin des repas, car ils augmentent sensiblement le temps de digestion, exception faite de l’ananas.

Une réflexion au sujet de « Rythmes alimentaires »

Les commentaires sont fermés.