Le sommeil

Sujet central, pas si évident, et pourtant…

J’ai l’impression que l’on prend cette question par le mauvais bout, d’une façon générale : on en fait un préliminaire en vue d’une meilleure forme.

Certes…

Je pense que c’est plutôt une conséquence, la cerise sur le gâteau en quelque sorte : un bon sommeil est le fruit d’une bonne hygiène de vie, exercices physiques quotidiens et alimentation de qualité et adaptée.

Mais aussi d’une bonne gestion de son stress, et d’une déconnexion de tout type d’écran une heure avant le coucher ! et ça aide beaucoup, essayez !…

J’évite le réveil, facteur de stress supplémentaire. Si je me réveille tard, c’est que mon corps en avait besoin ! On se trouve certes à la bourre pour le boulot, mais tellement mieux !

La sieste : on en dit grand bien. Mal vue en entreprise, un bien mauvais calcul. Mais j’ai compris que le besoin d’une sieste était la conséquence d’une alimentation « foireuse » (voir ici), d’un stress au moment du repas, catastrophique pour la digestion, de repas pris l’œil sur la montre, bref tout faux. Avec à la clé, une grosse fatigue digestive, totalement anormale et annonciatrice de gros soucis… c’est du vécu.

Néanmoins, une petite sieste parking au soleil est réellement bienfaisante !

Autre point : si vous avez la chance comme moi, d’habiter pas loin de la mer, marcher dans l’eau le soir est souverain pour le sommeil… à la condition bien sûr de ne pas se coller devant un écran sitôt rentré !

Et, pour compléter le bain de mer, 25 cl d’eau de Quinton le soir au coucher, c’est pas mal non plus.

Voir aussi cet article « Notre corps est une montre » de Ouest-France ici.

Et cet autre article « Comment réussir à mieux dormir ? », toujours de Ouest-France, .