Truffes crues aux figues, aux amandes et à la noix de coco

Cette recette a été élaborée dans le cadre des ateliers de cuisine verte et saine à la Biocoop de Lannion, avec Tim Lipouz. Voir infos et liste des recettes ici.

Nous avons gardé le meilleur pour la fin, les douceurs de Noël… Qui n’a pas de souvenirs en tête de papillotes, de truffes en chocolat, de sarments du Médoc… Je vais vous confier un secret : j’ai gardé cette nostalgie des sucreries de Noël intacte, à un détail près, je fais passer en priorité la santé et les valeurs éthiques. Certains penseront que c’est incompatible, mais que nenni, quand la gourmandise et la cuisine végétalienne se rencontrent, cela forme une synergie étonnante. D’autres penseront que sans œufs et sans beurre, il est impossible d’envisager la pâtisserie, nous allons prouver le contraire ! Finalement nous sommes souvent esclaves de nos représentations et allons à reculons vers la nouveauté en matière d’alimentation. Mais la curiosité dans ce domaine n’est que vertu et elle nous amène à expérimenter des recettes jamais vues mais toujours surprenantes. Des produits comme les fruits secs (figues, dattes, abricots secs…) sont de parfaits ingrédients, apportant à la fois le goût sucré et une texture pâteuse à même de faire des pâtes brisées, des truffes, et d’autres gâteaux tout aussi surprenants. Des farines de légumineuses comme celle de pois chiches ou encore de lentilles vertes, sont parfaites pour faire des gâteaux secs dans l’esprit cookies ou Laddus Indien… « On en a marre des chocolats et douceurs trop sucrés » : parfait ! Il suffit de faire soi-même des bonbons ou sucreries de Noël et vous pourrez doser selon votre convenance. Les fruits secs ont eux cet énorme avantage de se suffire à eux-même au niveau du sucre et en plus contiennent fibres et minéraux dont le sucre raffiné est dépourvu ! Pourquoi alors se priver ? La farine de pois chiches est également riche en fibres et en protéines de qualité, elle est nutritivement parfaite pour prendre une collation équilibrée. A présent assez parlé, passons à l’action et voyons c’que Tim Lipouz a dans son sac…

Temps :

1 h, ça représente un certain temps pour les rouler !

Matériel nécessaire :
  • 1 robot-mixer
  • des bols
Ingrédients, pour 30 truffes :
  • 250 g de figues sèches
  • 125 g d’amandes émondées
  • 3 cuillères à soupe de noix de coco râpée
  • 1 cuillère à soupe de zestes de citron hachés
  • 1 pincée de sel fin
  • 5 cuillères à soupe de farine de noix de coco
Étapes :
  1.  Mettre à tremper les amandes dans l’eau tiède pendant quelques heures. De même mettre les fiches sèches dans de l’eau tiède dans un saladier, l’eau doit recouvrir totalement les fruits. Laisser gonfler au moins 1 h
  2. Quand tous les fruits secs sont réhydratés, broyer dans cet ordre d’abord les amandes, puis les figues et ajouter progressivement le sel, les zestes et la noix de coco râpée
  3. La pâte obtenue doit avoir une consistance ni trop liquide ni trop sèche de manière à pouvoir former des boulettes sans que la préparation ne colle trop aux doigts et suffisamment humide pour que l’enrobage tienne sur la surface de la boulette
  4. Quand la texture idéale est trouvée, former des boulettes d’environ 10 g chacune à l’aide de 2 cuillères à soupe et finir en les roulant entre les paumes des 2 mains
  5. Comme pour les truffes en chocolat, finir en déposant délicatement les boulettes dans un bol avec la farine de coco de manière à ce que la poudre recouvre toute la surface
Variation :

On peut très bien remplacer les figues par des dattes sèches ou fraîches, si elles sont fraîches même pas besoin de les réhydrater… On peut également remplacer les amandes par des noisettes ou d’autres graines oléagineuses. Et la poudre de coco par du cacao ou de la caroube !