Velouté à la betterave rouge, croûtons et graines toastées

Cette recette a été élaborée dans le cadre des ateliers de cuisine verte et saine à la Biocoop de Lannion, avec Tim Lipouz. Voir infos et liste des recettes ici.

Entrées de réveillon aux couleurs végétales !

Nous allons cette fois-ci explorer des manières que la cuisine végétalienne nous offre de débuter un repas de fête. Dans nos cultures gastronomiques européennes, on aime à cumuler les séquences du repas qui en font des moments interminables : c’est la culture de la table ! Les repas de réveillon comportent eux régulièrement 2 à 3 étapes avant de réellement passer au plat principal. La cuisine végétalienne nous autorise ces folies avec la grande diversité de légumes, tous de formes ou de couleurs différentes. Ainsi on peut proposer en amuse-bouches simplement des rondelles, des bâtonnets de légumes, des pickles ou encore des tartinades légères à base de fruits secs (tartare de tournesol germé, crème de cajou). Ce qui nous permet d’arriver à l’entrée ou au plat principal avec de l’appétit et sans craindre ce que l’on va amener ensuite sur la table.

Les propositions faites lors de cet atelier en sont l’illustration, à l’image du velouté de betterave accompagné de quelques croûtons croustillants et d’un topping de graines oléagineuses toastées. C’est une recette originale, colorée et peu onéreuse, qui, de surcroît, laisse encore de l’appétit pour autre chose ! C’est également riche d’un point de vue nutritif.

Le carpaccio de radis noir pommes, citron et wakamé (voir ici) quant à lui, est un parfait détoxifiant également très riche en vitamine C, en fer et en magnésium. Cette recette nous prouve que l’on peut parfaitement allier plaisir et santé, dans une période de l’année comme celle-ci, autour du solstice d’hiver où l’on a besoin de vitamines, de minéraux et d’énergie ! Intoxiquer nos corps en abusant des protéines (animales mais aussi végétales), des graisses, des sucres ou encore de l’alcool est une parfaite manière de mal finir l’année, ou de mal commencer la suivante… Alors mettons nos tabliers et partons à la recherche de nouvelles saveurs !

Prix :

3 €/personne

Temps :

30 à 45 mn selon si on part de betteraves cuites ou crues

Matériel nécessaire :
  • 1 mixer-plongeur
  • 1 casserole
  • 1 poêle
Ingrédients :
  • 100 g de betterave rouge cuite ou crue
  • 1 cuillère à café d’algues dulse en paillettes
  • 2 cuillères à soupe de lait de coco
  • 1 cuillère à café de graines de tournesol ou de sésame toastées
  • 1 tranche de pain de sarrasin ou petit-épeautre
  • sel, poivre
  • gingembre, en option
Étapes :
  1. Couper la betterave en morceaux, touts petits particulièrement si elle est crue. Recouvrir d’eau et mettre à cuire avec le sel, le poivre et éventuellement du gingembre frais râpé
  2. Cuire jusqu’à ce que les betteraves soient parfaitement fondantes et qu’on puisse les broyer au robot sans qu’il ne reste de morceaux
  3. Ajouter les algues dulse en fin de cuisson puis passer au robot
  4. Toaster très légèrement les graines sans les faire brûler, ce qui nécessite de ne rien faire d’autre au moment où l’on effectue la tâche. Pour bien réussir la toastage des graines, il faut sans cesse remuer ces dernières dans la poêle ou la casserole à l’aide d’une cuillère en bois
  5. On coupe la tranche de pain en petits cubes, plus ils sont petits et plus ça croustillera ! On les fait revenir à la poêle ou bien  on les place sur une plaque puis au four en mode grill pendant 10 mn (pas plus et vérifier en cours de route)
  6. Verser la soupe veloutée dans le bol et juste avant de la servir, ajouter délicatement à la cuillère du lait de coco en dessinant un cercle au milieu ou une autre forme qui vous inspire. Finir par les croûtons ainsi que les graines toastées vraiment  juste au moment de la déguster

Bon appétit, kalon vad !